TranscriptaseRevue critique
de l'actualité scientifique internationale
sur le VIH
et les virus des hépatites

   
Recherche dans les archives Transcriptases avec google.
Les archives contiennent les articles parus dans les N° 1 à 137.
Les articles des n° 138 et suivants sont publiés sur www.vih.org

n°8 - août-septembre 92


DIARRHEE

Microsporidiose : du diagnostic au traitement

Patricia Roux
laboratoire de parasitologie et mycologie, Hôpital Saint-Antoine (Paris)








D'importants progrès ont été réalisés dans le diagnostic de la microsporidiose, mais les traitements actifs sur la dhiarrhée ne permettent pas l'éradication des parasites.

Plusieurs études confirment la présence d'Enterocytozoon bieneusi dans l'étiologie des diarrhées chroniques au cours du sida ; l'étude de Kotler1, réalisée sur 119 patients infectés par le VIH (86 sida, 33 VIH+), montre une prévalence de 32% chez les sujets au stade sida présentant une diarrhée chronique. La microsporidiose intestinale apparaît comme la plus fréquente des étiologies devant la cryptosporidiose, l'atteinte à CMV, les mycobactérioses intestinales et l'isosporose. Tous les sujets ont un nombre de lymphocytes CD4 inférieur à 50/mm3. Les auteurs insistent sur la nécessité d'évoquer le diagnostic de microsporidiose chez tout patient présentant une diarrhée chronique avec malabsorption et CD4 inférieurs à 500/mm3.

D'importants progrès ont été réalisés au plan diagnostic, porté classiquement par l'observation des spores sur des biopsies jéjunales en microscopie électronique. En effet, plusieurs auteurs ont mis en évidence des spores dans des prélèvements faciles à obtenir, tels que les selles ou les biopsies duodénales observées en microscopie optique après colorations par le Giemsa ou par le Trichrome, techniques pouvant être utilisées en routine par tout laboratoire2. Cependant, la petite taille (1 à 5 microns) des éléments parasitaires rend délicate la lecture et nécessite l'observation par un biologiste averti, la confusion étant possible avec des débris végétaux ou des agents bactériens.
L'utilisation de fluorochrome tel que le calcofluor (Fungi-Fluor, Difco) semble faciliter la mise en évidence des spores, sans nécessiter de concentration préalable3, bien que d'autres éléments présentés dans les selles puissent apparaître fluorescents.
Enterocytozoon bieneusi ne semble pas donner de localisation extra-intestinale, contrairement à Encephalitozoon (Encephalitozoon cuniculi, Encephalitozoon hellem...) pouvant infecter d'autres organes tels que le foie, le rein, l'oeil, l'épithélium bronchique, probablement par l'intermédiaire des macrophages4. L'étude autopsique d'un cas de microsporidiose disséminé à Encephalitozoon hellem5 suggère que la transmission d'Encephalitozoon pourrait se faire par voie respiratoire.

Au plan thérapeutique6, le métronidazole (1,5 g/j pendant 3 jours) et, plus récemment, l'albendazole (400 mg/j pendant 1 mois) ont été rapportés comme actifs sur la diarrhée. Cependant, ces substances ne permettent pas l'éradication des parasites (même si l'observation en microscopie électronique montre des éléments morphologiquement altérés), des rechutes cliniques étant observées à l'arrêt du traitement7. Les auteurs insistent sur la nécessité d'essais thérapeutiques contrôlés.
Ces études contrôlées devraient permettre d'évaluer l'afficacité des différentes molécules, de préciser leur posologie et la durée des traitements. Il est vraisemblable que, comme pour les autres infections opportunistes, des traitements d'entretien seront nécessaires afin d'éviter les rechutes.



1 - PoB 3340
"Prevalence of microsporidiosis in AIDS patients chronic diarrhea"
Donald P. Kotler et coll.
2 - PoB 3223
"Intestinal microsporidiosis in AIDS"
Jean-Michel Molina et coll.
3 - Van Gool,
"A new rapid fluorescent method for the diagnostic of Enterocytozoon and Encephalitozoon infection" ;
Weber,
"Light microscopal detection of microsporidia spores in stoll specimens in HIV-infected individuals"
in Gastro intestinal disorders in HIV-infected patients, Sandoz
4 - PoB 3348
"Disseminated microsporidiosis in AIDS"
Jan Orenstein et coll.
5 - PoB 3893
"Disseminated microsporidiosis and AIDS : pathologic evidence for respiratory transmission of encephalitozoon infection"
David Schwartz et coll.
6 - Gazzard,
"Investigation and treatment of microsporidiosis",
in Gastro intestinal disorders in HIV-infected patients, Sandoz
7 - PoB 3333
"Albendazole treatment of two species of microsporidial enteritis"
Douglas Dieterich et coll.