TranscriptaseRevue critique
de l'actualité scientifique internationale
sur le VIH
et les virus des hépatites

   
Recherche dans les archives Transcriptases avec google.
Les archives contiennent les articles parus dans les N° 1 à 137.
Les articles des n° 138 et suivants sont publiés sur
www.vih.org


n°113 - décembre/janvier 04

 


Maïmouna, une bande dessinée pour les femmes et les hommes originaires d'Afrique

 

Abdon Goudjo

Crips (Paris)

 








 

Maïmouna, c'est un personnage féminin de bande dessinée, une femme africaine d'aujourd'hui, loin des clichés et des stéréotypes.
Yves Madiba (Mayval de son nom d'artiste) est le dessinateur de cette bande dessinée. Selon lui, "le grand problème avec les migrants d'origine africaine, c'est que la juste manière de les aborder est très éloignée de l'approche classique de prévention qui existe à l'heure actuelle en France. Ifafe est une fédération d'associations initiées par les femmes qui travaillent en Europe avec des migrants d'origine africaine et qui s'attache à maintenir des ponts avec l'Afrique. J'en suis membre bénévole. L'idée a été lancée à l'occasion de la journée mondiale de décembre 2000. Nous avons réuni des femmes d'origines différentes et organisé une table-ronde où chacune racontait son expérience et la manière dont le sida était perçu, afin d'essayer d'en tirer quelque chose qui les concerne toutes, qui puisse durer et être utilisé aussi bien ici que là-bas. Nous avons donc trouvé l'idée d'un personnage féminin autour duquel nous avons réalisé une bande dessinée."

Pour la partie scientifique, Mayval a pris contact au nom d'Ifafe avec le Pôle Afrique/ Migrants du Crips, afin d'affiner le contenu technique de la bande dessinée. Ainsi est née l'idée d'en faire un personnage acteur d'une prévention au féminin dans la vie quotidienne. Pour donner force à cette démarche, le Crips et Ifafe sont convenus qu'elle pourrait incarner la promotion du préservatif féminin. Cet outil de prévention est un moyen dont les femmes peuvent avoir la maîtrise totale et représente pour les Africaines l'espoir de pouvoir prendre en charge la prévention, surtout si leurs partenaires masculins sont réticents à utiliser le préservatif masculin.
Mayval explique la suite du développement de la bande dessinée : "Nous avons ensuite beaucoup travaillé le scénario pour que l'histoire soit la plus agréable possible à lire et à comprendre. L'avantage de ce support est qu'il s'adresse aussi bien aux populations alphabétisées qu'à celles qui ne le sont pas, les images étant assez évocatrices."

Une autre association, Afrique Avenir, a contribué à l'ouvrage en y ajoutant un mode d'emploi explicite de l'utilisation du préservatif féminin.

Une analyse rapide du contenu de cette bande dessinée montre que la dynamique des échanges entre les personnages, son influence sur les comportements s'inscrit dans une démarche innovante visant à combattre certains stéréotypes : la vulnérabilité ontologique des femmes, l'image de femmes dociles, victimes, incapables de réagir, ou encore le fatalisme dans les approches de prévention des femmes africaines, etc.
Maïmouna, par la vivacité et l'humour de son discours, rompt avec ces discours univoques, avec des propos comme : "prends ton pied, mais garde l'autre sur terre...".
Maïmouna souhaite s'adresser aux femmes d'Afrique ou d'ailleurs en qualité de sujets capables de négocier et de prendre des décisions face à des situations à risques dans les domaines de la sexualité, de la maternité, du travail ou de la recherche de soins.
Ainsi, à côté de son équivalent masculin Moussa le taximan, décliné sur supports audio et audiovisuels, Maïmouna vient enrichir le dispositif d'outils de prévention mis à disposition des acteurs de la lutte contre le sida en France et en Afrique.
Les trois premiers épisodes de Maïmouna, "les Choix de Maïmouna", "les amies de Maïmouna", et "les voyages de Maïmouna" sont rassemblés dans une première édition produite par l'Inpes, avec le soutien actif de la DGS. Ils sont traduits en six langues (français, anglais, espagnol, russe, arabe, et, plus récemment, portugais).

"Avec le préservatif féminin, on se sent craquantes, et protégées", dit l'affiche de promotion de Maïmouna. Laissons-nous convaincre par ce slogan... Au-delà de cette affirmation, la qualité du graphisme, la légèreté du trait du dessin, les couleurs chaudes de la composition, font de la bande dessinée Maïmouna un bel objet.



Mayval
Les aventures de Maïmouna
Fédération Ifafe / Crips Ile-de-France
27 p.
Disponible gratuitement sur commande auprès de l'Inpes, 42 bd de la Libération, 93203 Saint-Denis cedex