TranscriptaseRevue critique
de l'actualité scientifique internationale
sur le VIH
et les virus des hépatites

   
Recherche dans les archives Transcriptases avec google.
Les archives contiennent les articles parus dans les N° 1 à 137.
Les articles des n° 138 et suivants sont publiés sur
www.vih.org


n°107 - avril 03

 


ACCES AUX TRAITEMENTS

Des dons... et des promesses

 

Isabelle Célérier

(Pistes)

 








 

 

En un an d'existence et deux appels à projets, un total de 1,5 milliard de dollars ont été alloués par le fonds global à 160 programmes répartis dans 92 pays.
56% de ces subventions ont été attribués à des programmes consacrés au VIH/sida, 22% à la malaria, 15% à la tuberculose, 5% à des programmes conjoints VIH et tuberculose, et 2% à des programmes intégrés. En ce qui concerne la répartition géographique, 62% de ces sommes concernent des pays d'Afrique subsaharienne, 14% des pays d'Asie de l'Est et du Sud-Est et l'Océanie, 7% des pays d'Asie du Sud, du Moyen-Orient et d'Afrique du Nord, 7% des pays d'Europe de l'Est et d'Asie centrale, et 10% des pays d'Amérique latine.
D'Andorre au Zimbabwe en passant par la France, la Grande-Bretagne, le Koweït, la Norvège, l'Arabie saoudite, la Suisse, la Thaïlande ou les Etats-Unis, 36 pays ont pour l'instant effectué des promesses de dons au Fonds pour un montant total de 3,220 milliards de dollars jusqu'en 2008, soit un peu moins que celles effectuées pour la même période par des personnalités, des fondations, des entreprises ou des organisations non gouvernementales (3,224 milliards au total).
Des promesses cependant largement inférieures aux dernières estimations des besoins qui s'élèvent à environ 2,5 milliards de dollars pour la seule année 2003, à 3,8 milliards pour 2004 (soit plus de 6 milliards de dollars sur 2 ans), et à plus de 42 milliards jusqu'en 2008.
Pour la seule année 2002, un total de 91,3 millions de promesses de dons n'ont, par ailleurs, pas été versés. Selon les prévisions, à la fin 2003, le total des dons fournis devrait ainsi être inférieur de 1371 millions par rapport aux promesses effectuées par les différents donateurs tandis que sur les 1600 millions de coût estimés pour les deux premières années du troisième appel à projets, seuls 229 millions ont pour l'instant été promis. 1371 millions de promesses de dons devraient ainsi être effectuées d'ici septembre pour que les demandes de subventions puissent être acceptées et effectivement versées d'ici la fin de l'année afin que les agréments puissent être signés.