Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 7

vers sommaire

Editorial nº7

par Gilles Pialoux

Aprés avoir abordé, pêle-mêle, les questions portant sur "grossesse et substitution" , "virus des hépatites", "le sport vécu comme un substitut", "substitution et univers carcéral",etc., SWAPS s'est intéressé aux condititions mêmes de l'usage de drogues dans la cité. A commencer par les conséquences parfois dramatiques en termes de santé individuelle que peut jouer le lieu où se déroulent les injections. A l'instar du parcours d'un usager "sans domicile fixe" mais fixé dans la plus grande des précarités, tel que narré par Jimmy Kempfer. Récit de journées et de nuits d'errance entre usage détourné des vespasiennes publiques et mélange de psychotropes, d'alcool et de drogues. Mais l'usage de drogues dans la cité tel qu'analysé par trois articles de cette septième livraison de SWAPS permet aussi de recentrer l'attention des lecteurs sur certaines expériences-pilote. Il en est ainsi de l'implantation si complexe au regard de la population riveraine d'un centre d'accueil dans le Xe arrondissement de Paris et d'un bus Méthadone mis en branle par Médecins du Monde qui ne peut stationner que dans certains quartiers de Paris et pas dans d'autres. Où comment l'usage urbain de drogues stigmatise un peu plus une population déjà marginalisée par ses propres habitudes addictives. Il apparaît trés clairement que la réduction des risques ne saurait se réduire aux seuls aspects sanitaires et que c'est bien de réduction des risques sanitaires et sociaux qu'il s'agit dans ce nouveau numéro de SWAPS.