Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 61

vers sommaire

L’appel des experts

Pour une "réorientation complète" des politiques en matière de drogues

Rendue publique en juillet à l'occasion de la XVIIIe Conférence mondiale sur le sida, la "Déclaration de Vienne" est un plaidoyer argumenté lancé par la communauté scientifique internationale en faveur de politiques basées sur des données scientifiques, incluant la décriminalisation de l'usage de drogues.

Rédigée par une équipe de spécialistes internationaux parmi lesquels Michel Kazatchkine (directeur général du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme), Julio S.G. Montaner (alors président de la Société internationale sur le sida) ou Don C. Des Jarlais (directeur du groupe de recherche internationale Center for Drug Use and HIV Research), la déclaration officielle de la XVIIIe Conférence mondiale sur le sida, qui s’est tenue à Vienne en juillet, a aussi reçu le soutien de la Prix Nobel de médecine Françoise Barré-Sinoussi et du directeur du Thai AIDS Treatment Action Group, Paisan Suwannawong.

Cette déclaration constitue un engagement solennel de la communauté scientifique internationale, qui demande que "l’on reconnaisse les limites et les préjudices de la prohibition des drogues et réclame une réforme des politiques en matière de drogues afin d’éliminer les obstacles à la mise en place de régimes efficaces de prévention, de traitement et de soins du VIH".

Il s’agit de "décriminaliser les utilisateurs de drogues, de multiplier les options de traitements de la toxicomanie fondés sur des données probantes et d’abolir les centres de traitements de la toxicomanie obligatoires et inefficaces".

De plus, le texte en appelle au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki Moon, afin qu’il "mette en place des mesures d’urgence visant à faire en sorte que les Nations unies - y compris l’Organe international de contrôle des stupéfiants - s’expriment d’une seule voix pour appuyer la décriminalisation des utilisateurs de drogues et l’adoption de stratégies de lutte antidrogue basées sur des données probantes".

Dans le numéro de la revue Transcriptases consacré à la conférence de Vienne1 sont publiés le texte intégral de la déclaration ainsi qu’une analyse dans laquelle France Lert estime que celle-ci "ne doit pas rester un acte symbolique mais au contraire constituer le point de départ d’une coalition". Il est aussi possible de consulter - et de signer - la déclaration sur www.ladeclarationdevienne.com