Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 57

vers sommaire

Dossier Cannabis thérapeutique

L'univers riche et complexe des cannabinoïdes

Membre de l’IACM et éditeur de la version française de Cannabis en médecine, Alexandre Jeffrey a présenté, lors de la conférence organisée à l’occasion des Egus, les deux catégories de cannabinoïdes : les cannabinoïdes "endogènes", synthétisés naturellement par le corps humain pour son fonctionnement (Anandamide, 2-AG) et les cannabinoïdes "exogènes". Ces derniers peuvent être naturels (phytocannabinoïdes), s’ils sont extraits de la plante, ou de synthèse s’ils sont fabriqués en laboratoires.
Les exocannabinoïdes, plus communément connus sous le nom de cannabis médical, existent sous plusieurs produits pharmaceutiques.

Il y a plus de soixante cannabinoïdes végétaux connus. Le tétrahydrocannabinol (THC), le cannabidiol (CBD) et le cannabinol (CBN) sont les plus répandus et ont été les plus étudiés. Par hybridation, on a pu isoler des espèces produisant en plus grande quantité l’un ou l’autre de ces cannabinoïdes. Par exemple, le chanvre industriel, principalement destiné à la production de fibres, contient de faibles quantités de THC mais plus de CBD et d’autres cannabinoïdes non psychoactifs.

Ainsi le chanvre industriel peut aussi être considéré comme potentiellement thérapeutique.

Parmi les cannaninoïdes moins connus, on peut citer :
CBC ou Cannabichromene
CBL ou Cannabicyclol
CBV ou Cannabivarol
THCV ou Tétrahydrocannabivarine
CBDV ou Cannabidivarine
CBCV ou Cannabichromevarine
CBGV ou Cannabigerovarine
CBGM ou Cannabigerol

Le CBD n’est pas psychoactif. Il atténue les effets secondaires du THC (fatigue, ivresse, anxiété, maux de ventre). Médicalement, il soulage les convulsions, l’inflammation, l’anxiété et les nausées. Il a aussi des propriétés anti-psychotiques.

Le CBD a une plus grande affinité pour le récepteur CB2 que pour le récepteur CB1. Les CB2 étant notamment situés sur les cellules immunitaires T, le CBD agit au cœur du système immunitaire.
Il se forme par oxydation du CNB qui lui se forme par oxydation du THC.
Le CBD est particulièrement anti-oxydant.

La recherche sur les cannabinoïdes, endogènes et exogènes, est en plein essor. Le nombre de publications a plus que doublé en dix ans.

L’un des ouvrages scientifiques le plus détaillé dans la chimie du cannabis et des cannabinoïdes a été réalisé aux Pays-Bas par Dr Arnaud Hazekamp en 2007. Ce travail a permis de décrire et de caractériser une soixantaine de phytocannabinoïdes présents dans le cannabis.