Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 54

vers sommaire

Brèves n°54

Stabilisation de la consommation de drogues chez les jeunes européens
La tendance à la hausse de la consommation de drogues illicites observée entre 1995 et 2003 chez les jeunes européens a marqué un temps d’arrêt, selon les chiffres de l’enquête Espad (European School Survey on Alcohol and Other Drugs) menée en 2007 dans 35 pays d’Europe. En revanche, 43% des jeunes ont rapporté une "consommation épisodique sévère d’alcool", au cours des 30 derniers jours - c’est-à-dire l’absorption en une occasion de cinq consommations ou plus.
Ce type de consommation est en hausse de 9 points sur la période 1995-2007 et s’explique essentiellement par une augmentation chez les filles dans un certain nombre de pays. Avec + 15 points, la France fait partie des pays ayant connu une augmentation importante. Le tabagisme est quant à lui en légère baisse dans une majorité de pays.

Intoxication au GBL
A la suite de l’hospitalisation de sept adolescents ayant absorbé du GBL (gamma butyrolactone) à Montpellier début avril, l’OFDT a mis en ligne une note sur les usages de GHB et GBL, établie à partir des données issues des rapports du dispositif TREND et des rapports locaux de sites (www.ofdt.fr). Le GBL est automatiquement transformé par l’organisme en GHB (acide gamma hydroxibutirique), qui entraîne à petites doses déshinibition et stimulation du désir sexuel mais, surdosé ou mélangé à l’alcool, peut provoquer troubles respiratoires et coma. Les observations recueillies par Trend montrent que "la consommation de GHB/GBL apparaît relativement fréquente en milieu festif gay, à Paris et dans plusieurs grandes villes" et qu’"un processus de diffusion très progressif est en cours hors de cette sphère parmi les personnes fréquentant des établissements festifs commerciaux à tendance techno".

MDMA ou mCPP ?
L’OFDT fait état, dans une note d’information du 29 avril, de la forte proportion de comprimés de mCPP (près de 70%) vendus comme ecstasy (comprimés de MDMA) par rapport aux comprimés d’ecstasy contenant réellement de la MDMA (seulement 25%) et de l’apparition de poudre de mCPP (vendue comme de la MDMA) observée dans le cadre de l’enquête observation des produits de synthèse débutée en novembre 2008. Les témoignages sur les sites d’usagers présentent la mCPP comme un produit de peu d’intérêt récréatif, source d’effets désagréables.

Le THC contre le cancer ?
Selon une étude publiée par des chercheurs espagnols dans J Clin Invest du 1er avril 2009, le principal composé du cannabis, le THC (dronabinol) déclenche la mort par autophagie des cellules cancéreuses du cerveau humain. "Nos résultats soutiennent l’hypothèse selon laquelle il est possible d’obtenir un traitement sûr et thérapeutiquement efficace à base de THC pour les patients atteints d’un cancer", estiment Guillermo Velasco et son équipe de l’université Complutense de Madrid.

Les jeunes Français fument plus et boivent moins
Selon un rapport du Groupe Pompidou du Conseil de l’Europe rendu public le 26 mars, 58% des jeunes Français, âgés de 17-18 ans, ont goûté au moins une fois au cannabis, ce qui les place en tête par rapport aux 6 autres pays concernés par l’enquête (Grèce, Italie, Lettonie, Pologne, Slovaquie et Suède). A l’opposé, seuls 13% des jeunes Suédois de cette tranche d’âge en ont consommé au moins une fois. En revanche, la proportion de jeunes ayant bu de l’alcool au moins une fois est la plus faible en France (91%, la Grèce atteignant 98%) ainsi que celle de jeunes ayant été ivres au moins une fois (59%, contre 85% en Suède).

Un annuaire interactif des dispositifs de RdR
Réalisé en partenariat avec Safe, un annuaire des dispositifs (distribox, Caarud, Pes, Csst...) de réduction des risques est désormais disponible sur le site d’Asud (www.asud.org). Cet annuaire est interactif et il est possible d’écrire des commentaires pour chaque structure.
Les professionnels peuvent rajouter leurs horaires d’ouverture, le type de matériel distribué (Sterifilt, Roule ta Paille, seringues 2cc...) ou les actions spécifiques (bus mobile, échange en pharmacie...). Les usagers peuvent dire un mot de l’accueil et des services rendus.

L’accès aux coffee shops du Limbourg limité
Les acheteurs de cannabis vont devoir présenter une carte d’accès pour s’approvisionner dans des coffee shops de la province du Limbourg (sud-est des Pays-Bas) à partir du 1er janvier 2010, afin de "décourager la majorité des touristes de la drogue", a annoncé le 12 mai le maire de Maastricht. Quatre millions d’étrangers vont chaque année acheter du cannabis dans le Limbourg. Délivrée par les coffee shops, la carte permettra d’identifier les clients et l’achat de cannabis ne sera possible que par carte ou virement bancaires.

"Fêtez clairs" : premier bilan
Un premier bilan de l’opération Fêtez clairs a été dressé le 14 mai, un an après la signature d’un code de bonne conduite par treize discothèques parisiennes (il en existe plus d’une centaine). En un an, 4700 jeunes clubbeurs ont été sensibilisés aux dangers des drogues "festives" et 40000 outils de prévention ont été distribués. "Notre objectif n’est pas d’imposer des règles, a expliqué Thierry Charlois, responsable du projet. Nous préférons créer un groupe pilote de discothèques en pointe sur le clubbing clair."

Un wiki pour la L’Association Asud (Autosupport des usagers de drogues) met en place sur son site Internet www.asud.org un wiki pour permettre aux usagers de participer à l’écriture collaborative de documents d’information et de réduction des risques. Un "manuel du shoot à risque réduit" et un "manuel de la méthadone" sont ouverts à la rédaction.