Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 51

vers sommaire

Brèves

Les Américains plus grands consommateurs de drogues
Les Américains sont les plus gros consommateurs de cannabis et de cocaïne malgré une législation répressive, révèle une étude menée à travers 17 pays publiée fin juin dans PLoS Medicine. Selon cette recherche conduite par des chercheurs australiens à partir des données de l’OMS, 16,2% des Américains ont essayé la cocaïne au moins une fois dans leur vie, alors qu’ils sont 42,4% à avoir déjà utilisé du cannabis. L’enquête met en évidence l’existence d’un groupe socio-économique plus enclin à faire usage de drogues illégales. Ainsi, un jeune adulte de sexe masculin au revenu élevé, célibataire ou divorcé, a généralement plus tendance à utiliser régulièrement des stupéfiants.
La consommation "ne semble pas avoir de lien direct avec les politiques nationales en matière de lutte contre la drogue", affirment les chercheurs. En effet, "les pays ayant une législation plus rigoureuse n’enregistrent pas une moindre utilisation de ces drogues que les nations plus tolérantes", relèvent-ils. Les Pays-Bas en sont le parfait exemple puisque malgré leur politique libérale dans le domaine des stupéfiants, ils comptent seulement 1,9% de consommateurs de cocaïne et 19,8% d’utilisateurs de cannabis. (AFP)

Les adolescents suisses évoluent
Les adolescents suisses boivent moins d’alcool et consomment moins de tabac ou de cannabis qu’il y a quatre ans, mais les drogues dures gagnent du terrain, selon une étude publiée début juillet. Augmentation des prix, interdiction de vente et prise de conscience liée à la prévention expliquent cette évolution "réjouissante", s’est félicité l’Institut suisse de prévention de l’alcoolisme et autres toxicomanies (Ispa), à l’origine de l’étude, menée auprès de 7634 élèves de 13 à 16 ans. En 2007, les "bitures express" ne concernaient plus que 14% des garçons de 15 ans contre 20% en 2003. 30% des jeunes de 15 ans ont fumé le mois précédant l’enquête, contre 34% en 2003. Le cannabis suit la même tendance : sa consommation concernait un garçon sur cinq en 2007, soit trois points de moins que quatre ans plus tôt. Les filles ne sont plus que 12% à fumer des joints, contre 17% en 2003. En revanche, la consommation de drogues dures a augmenté parmi les ados de 15 ans, amphétamines, speed, cocaïne, champignons et LSD en tête. Ces substances ont été chacune consommées au moins une fois par 3% des jeunes sondés. (AFP)