Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 45

vers sommaire

Publications

Nouvelles parutions

par Claudine Vallauri


Premier bilan des "consultations cannabis"
Obradovic I
Tendances, n° 50, sept. 2006, 6 p.



"Consultations cannabis" - Enquête sur les personnes accueillies en 2005
Obradovic I
OFDT, sept. 2006, 109 p.


En mars 2005, dans le cadre du plan gouvernemental de lutte contre les drogues illicites, le tabac et l’alcool 2004-2008, la Mildt et le ministère de la santé ont créé des consultations cannabis à l’intention des jeunes consommateurs.
Elles s’ajoutent au dispositif d’addictologie existant avec pour objectif de proposer une intervention adaptée aux jeunes usagers, à leurs parents par/à travers une évaluation de la consommation, un diagnostic éventuel d’usage nocif, une prise en charge brève, un accompagnement et une orientation vers des structures spécialisées si nécessaire.
L’OFDT (Observatoire français des drogues et des toxicomanies), qui a la charge du système d’information et de suivi de ce dispositif, publie un bilan de la première année de fonctionnement. Un recueil mensuel de l’activité des consultations cannabis complète cet état des lieux. Plus de 4000 personnes (consommateurs, parents...) ont été accueillies chaque mois dans les consultations cannabis entre mars 2005 et février 2006. Le nombre moyen de consommateurs de cannabis vus par mois et par structure est de 13 personnes. Cependant, on observe de fortes disparités entre les structures.
Une enquête un mois donné a été effectuée dans le but de déterminer le public qui s’adresse à ces consultations et ses caractéristiques, d’analyser l’activité des consultations et les réponses apportées afin d’apprécier l’apport spécifique de ces consultations dans le dispositif de prise en charge.
Le n°50 de la revue Tendances et un rapport détaillé font la synthèse des résultats de cette enquête. La publication décrit le public concerné, les profils de consommation, les motifs et modalités de recours, le suivi offert. Les résultats montrent que les consultations cannabis accueillent principalement des consommateurs de moins de 25 ans, que les niveaux de consommations sont élevés (45% des consultants déclarent un usage quotidien). Les modes de prise en charge (délais, types et durée du suivi, taux d’abandon...) et les pratiques professionnelles (outils de repérage) sont également analysés.


Usage et trafic des produits stupéfiants en France en 2005
OCRTIS
Ministère de l’intérieur et de l’aménagement du territoire, oct. 2006, 123 p.


L’OCRTIS (Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants) publie son rapport annuel sur l’évolution des interpellations et des saisies effectuées par l’ensemble des services de police, de douane et de la gendarmerie nationale. Reflet de l’activité des services répressifs et de l’évolution du trafic de stupéfiants en France au niveau national et international, les données mettent en évidence une hausse continue depuis plus de vingt ans du nombre de faits constatés. En 2005, on note une hausse significative des saisies de cocaïne et de khat ; une baisse des saisies de cannabis et de crack ; une baisse des surdoses mortelles.
Le rapport récapitule le prix des produits stupéfiants en France et en Europe, l’évolution des nombres de saisies et d’interpellations pour usage, trafic et usage-revente entre 2000 et 2005 par produit, par région et par département, l’évolution des surdoses mortelles. Il fait ensuite, pour chaque produit, une synthèse des caractéristiques générales observées.