Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 38

vers sommaire

Brèves n°38

Cannabis+alcool=AVC ?
Le mélange cannabis et alcool peut-il entraîner des accidents vasculaires cérébraux (AVC) ? C’est en tout cas ce que laisse à penser le cas clinique présenté par le Dr Dominique Deplanques du CHU de Lille dans le Journal of Neurology Neurosurgery and Psychiatry. Ce dernier décrit le cas d’un instituteur de 36 ans qui, après une soirée arrosée et plusieurs joints, perd la parole puis convulse. Un scanner révèle alors une hémorragie cérébrale. Un an plus tard, et après une nouvelle soirée de consommation de drogues licites et illicites, notre homme présente un début d’hémiplégie. Un nouveau scanner visualise une autre hémorragie, située dans une tout autre partie du cerveau. Quelque peu assagi, le patient décide d’arrêter les excès... Mais un an et demi plus tard, une nouvelle soirée associant cannabis et alcool lui valut son troisième AVC, dans une partie du cerveau différente des deux premières.
Certes, difficile d’extrapoler à partir de cet unique cas. Pour l’auteur, il est néanmoins urgent de préciser les risques cardiovasculaires associés à la consommation de cannabis. Car ce risque potentiel pourrait remettre en cause l’idée même d’une utilisation thérapeutique du cannabis.
Source : J Neurol Neurosurg Psychiatr,
février 2005 ; vol. 76 : p. 435-437

Convention-cadre contre le tabac
La convention-cadre pour la lutte contre le tabac vient d’entrer en vigueur le 27 février dernier. Cet accord, mis en place par l’Organisation mondiale de la santé, concerne pour l’instant 57 pays, représentant 2,3 milliards de personnes. Certes, la convention ne devrait pas avoir d’impact pour la France, qui mène déjà une politique active de lutte contre le tabac. Mais cet accord est essentiel pour les pays en développement, chez lesquels le nombre de fumeurs explose. Dans ses grandes lignes, l’accord prévoit notamment :
• une interdiction de toute publicité pour le tabac ;
• des avertissements sanitaires sur tous les paquets de cigarettes ;
• l’application de mesures financières dissuasives (taxes, prix, etc.) ;
• la lutte contre le tabagisme passif, notamment dans les lieux publics ;
• la mise en place de programmes de prévention de la consommation de tabac.
Espérons que de nombreux pays signerons cette convention. Car, comme le souligne l’OMS, "Le tabac est le seul produit légalement autorisé qui entraîne la mort de la moitié de ceux qui l’utilisent régulièrement. Cela veut dire que, sur 1,3 milliard de fumeurs, 650 millions mourront prématurément."

Pas de lait au chanvre...
La Suisse vient d’interdire le chanvre dans le fourrage des vaches, chèvres et moutons. En effet, une société helvétique, Sanasativa proposait de compléter l’alimentation du bétail avec ce végétal, qui aurait pour vertu d’augmenter la production du lait. Les publicités vantant l’utilisation du chanvre dans des magazines agricoles ont fini par attirer l’attention des autorités sanitaires suisses. Après analyse, celles-ci ont constaté que l’on retrouvait du THC dans le lait des vaches nourries avec ce fourrage. Or pas question de fournir ce type de boisson aux consommateurs de lait de tous âges ! Sans parler de ces inquiétudes sanitaires, il s’agirait également d’une publicité mensongère, puisque la production de lait ne serait absolument pas augmentée par la consommation de cette plante. L’histoire ne dit pas si les ruminants appréciaient ce nouveau fourrage...

Plus je vieillis, moins je bois
Plus on prend de la bouteille, moins on boit d’alcool ! C’est la conclusion de chercheurs californiens qui ont passé en revue les réponses à plus de 20000 questionnaires recueillis entre 1971 et 1975 puis entre 1982 et 1992. Ils ont ainsi montré que la consommation d’alcool baissait régulièrement au fil des ans. Par exemple, les personnes nées en 1925 diminuent de 11% leur consommation à chaque décennie. Mais les scientifiques soulignent que la tendance est moins forte au fur et à mesure des générations. Ainsi, la baisse n’est plus que de 9% par décennie chez ceux nés en 1935. L’explication est très certainement à chercher du côté des problèmes de santé. L’apparition avec l’âge de certaines pathologies, notamment cardiovasculaires, et les traitements associés, entraîne une baisse logique de la consommation d’alcool. Ceci expliquant cela, les gens vivent aujourd’hui de plus en plus longtemps en bonne santé... et ils boivent plus longtemps !
Source : Am J Public Health,
mars 2005 ; vol. 95 : p. 458-465

Alcool au volant de la F1
Parfois, la législation contre la publicité pour le tabac a des effets pervers. Ainsi, les nouvelles lois européennes interdisent à partir de juillet toute publicité pour les cigarettes, notamment lors des courses de Formule 1. Résultat, l’écurie Mc Laren-Mercedes a donc officiellement annoncé qu’elle changeait de sponsor en août 2005 : les voitures ne feront plus l’apologie de la cigarette... mas celle du whisky ! Un choix d’autant plus critiquable dans un sport automobile. Vitesse et alcool associés dans un sport très médiatisé, un dérapage qui pourrait ruiner des années de campagne de prévention routière...

Ne manquez pas

Les deuxièmes Etats généraux des usagers de drogues (Egus) se dérouleront les 8 et 9 juin prochains. Ils se tiendront à L’Usine, 379 av. du Président Wilson 93210 La-Plaine-Saint-Denis. Renseignements et inscriptions auprès de Asud : 01 43 15 00 66.

La troisième Conférence latine sur la réduction des risques (Clat) se déroulera à l’Hospitalet de Llobregat (Barcelone), du 30 juin au 1er juillet. Renseignements et inscriptions sur : www.clat3.org