Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 37

vers sommaire

Brèves n°37

Un bol d’air à grande vitesse
Depuis le 12 décembre, il n’est plus possible de s’en griller une à 300 km/h. En effet, tous les TGV sont devenus non-fumeur. Plus besoin de traverser une voiture enfumée pour se rendre au bar. Cette mesure se justifiait selon la SNCF par le fait que les clients, même fumeurs, se plaignaient de la fumée de cigarette. Et bien entendu, cette suppression devrait permettre de remplir complètement les voitures, les places non-fumeur étant souvent désertes... Reste à savoir si les accros à la nicotine tiendront pendant les trois heures d’un Paris-Marseille.

Cannabis et psychose : une nouvelle étude
Le cannabis est dans le collimateur depuis plusieurs années : il est accusé de faciliter l’émergence de troubles psychotiques chez les consommateurs. Mais les travaux menés jusqu’à présent restent controversés. Une nouvelle étude néerlandaise donne du poids à la théorie du rôle "facilitateur" du produit. En effet, dans cette cohorte de plus de 2400 jeunes, âgés de 14 à 24 ans et suivis pendant quatre ans, les fumeurs de joints avaient un risque accru de développer une psychose et ce d’autant plus s’ils avaient des prédispositions à l’entrée dans l’étude.
Source : BMJ, décembre 2004, publication en ligne

Le joint mieux que le vin !
"Arrachez la vigne, plantez du cannabis, ça paye plus"! C’est ce que l’on pouvait lire dans le quotidien Libération du 9 décembre. Ce slogan émanait de la manifestation des viticulteurs en colère, qui ont défilé dans toute la France le 9 décembre dernier. Ceux-ci protestaient notamment contre la campagne publicitaire du gouvernement "Alcool, votre corps se souvient de tout". Mais ils réclamaient également des aides, pour faire face à la crise dont est victime le secteur. Baisse de la consommation, surproduction, diminution des exportations ont ainsi placé de nombreuses exploitations au bord de la faillite. Une manifestation qui a porté ses fruits, puisque le gouvernement a promis de faire un geste. Les pieds de vigne ne devraient donc pas être remplacés de si tôt par du chanvre...
Source : Libération du 9 décembre 2004

Ados européens sous influence
Quelle est la consommation d’alcool et de drogue en Europe chez les jeunes ? C’est la question à laquelle tente de répondre chaque année l’enquête Espad (European School Survey Project on Alcool and Other Drugs). Menée auprès de 10000 adolescents âgés de 16 ans dans 35 pays, cette étude dresse un panorama fidèle des consommations de notre continent. En ce qui concerne le tabac, les résultats sont plutôt positifs : la consommation a baissé dans 12 pays, et semble stable ailleurs. Seuls les pays d’Europe de l’Est voient la cigarette gagner du terrain. Pour l’alcool, la consommation chez les jeunes reste élevée dans de nombreux pays européens : Malte, le Royaume-Uni, l’Irlande, le Danemark, la République Tchèque ou la Grèce. Là encore, les pays de l’Est sont les mauvais élèves, avec une forte augmentation chez les ados des pratiques de Binge Drinking (absorption d’au moins cinq verres de suite). Enfin, le cannabis reste de loin la drogue la plus consommée. La France se distingue d’ailleurs avec l’un des taux les plus élevés d’expérimentation du haschich.
Source : Enquête Espad, coordonnée en France par l’Inserm U472 et disponible en ligne sur www.espad.org

Nouvelles lignes pour les drogues
La ligne téléphonique Drogues alcool tabac info service (Datis) change de numéro.
Désormais, il ne faudra plus composer le 113 pour obtenir des renseignements et trouver des conseils sur la consommation de ces substances et les problèmes de dépendance.
Le service se scinde ainsi en trois lignes distinctes. La Mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie (Mildt) souhaite en effet offrir une approche plus spécifique à chaque consommation.
Les numéros seront les suivants :
Drogues infos service
0 800 23 13 13
Appel gratuit depuis un poste fixe, sept jours sur sept, 24h sur 24.
Depuis un portable :
01 70 23 13 13, au prix d’une communication normale.
Ecoute cannabis
0 811 91 20 20
Prix d’une communication locale depuis un poste fixe, sept jours sur sept, de 8h à 20h.
Ecoute alcool
0 811 91 30 30
Prix d’une communication locale depuis un poste fixe, sept jours sur sept, de 14h à 20h.
Le Datis avait ainsi répondu à plus de 84000 appels en 2003, la majorité concernant le cannabis (26%), suivi de peu par l’alcool (25%) et la cigarette (20%).
Pour mémoire, la ligne Tabac Info Service est accessible au 0825 309 310 du lundi au samedi de 8h à 20h (0,15euro/min).

Alerte à la "cristalline"
Depuis le mois de décembre 2004, la Direction générale de la santé a lancé une alerte suite à une vingtaine d’intoxications d’usagers de drogues. La substance responsable : la "cristalline", mélange de 60% de cocaïne et de 30% d’atropine. Selon le ministère de la santé, "l’atropine peut entraîner une accélération du rythme cardiaque et, à dose plus élevée, une confusion mentale et des hallucinations, voire un coma avec dépression respiratoire. La consommation de cocaïne associée à une forte quantité d’atropine est potentiellement très dangereuse, voire mortelle." Pour l’instant, le Nord-Pas-de-Calais, la Lorraine et l’Ile-de-France sont concernés.
Source : communiqué de la Direction générale de la santé janvier 2005