Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 36

vers sommaire

Réduction des risques

Sterifilt®, nouvel outil pour injections plus sûres


par Jimmy Kempfer

Plusieurs études ont confirmé le rôle du partage des filtres dans la propagation de l'hépatite C parmi les injecteurs de drogues. Aujourd'hui un nouvel outil, le Sterifilt®, permet de limiter ces risques et de rendre les injections plus sûres pour un coût modique. De nombreux usagers ont déjà très favorablement accueilli ce nouveau procédé.

Les nouvelles contaminations par le VIH liées à l’injection de drogues ont quasiment disparu en France. Elles représentent aujourd’hui moins de 3% des nouveaux cas. Mais plus de 5000 injecteurs se contaminent encore chaque année par le virus de l’hépatite C (VHC). Principale cause : le partage des filtres et cuillères. Les filtres "artisanaux" qui retiennent toujours un petit pourcentage de substances, sont gardés comme réservoirs et utilisés en cas de pénurie ou partagés, échangés, vendus, etc. Mais en cas de préparation de l’injection avec une seringue usagée, de manipulation par des mains contaminées ou de pompage à plusieurs dans la même cuillère, le filtre est contaminé et devient un réservoir à virus et germes divers.

Plébiscité par les usagers
Certes, la Steribox2® a permis de résoudre en partie le problème du partage des cuillères. Mais il manquait un outil fonctionnel, pertinent et surtout accepté par les injecteurs pour limiter la transmission et le partage des filtres.
Le Sterifilt®, dispositif filtrant stérile d’une remarquable technicité, semble remplir tout à fait cette fonction. Il a été plébiscité par 90% des usagers qui l’ont expérimenté. Tous souhaitent sa disponibilité rapide. Après une longue série de tests et de mises au point, il est enfin disponible dans les structures spécialisées.

Mode d’emploi
Le Sterifilt® est constitué d’un embout, s’adaptant sur l’aiguille de la seringue, qui comporte une membrane filtrante d’une porosité de 10 microns. Il suffit d’appliquer la surface filtrante à plat au fond du récipient de dilution et d’aspirer.


Un seul filtre pour plusieurs drogues
Le dispositif permet de filtrer l’héroïne brune et blanche, la cocaïne, le crack ainsi que la grande majorité des drogues et produits injectés.
Il permet d’obtenir un liquide transparent plus adapté à l’injection. La membrane du filtre retient cinq fois moins de drogue qu’un filtre à cigarette (généralement en acétate) et trois fois moins qu’un filtre de coton. En clair, il retient moins de 2% de drogue contre 6 à 10% en moyenne pour un coton ou un filtre de cigarette.
Il permet de filtrer 99% des particules mesurant plus de dix microns.
Il n’y a aucun contact entre la pointe de l’aiguille et le récipient de dilution. L’affûtage du biseau est totalement préservé, ce qui garantit une pénétration optimale de l’aiguille dans la veine.

Quels bénéfices ?
Les bénéfices de ce dispositif sont donc nombreux :

Attention
Après l’avoir ajusté sur l’aiguille, il est recommandé de vérifier que le Sterifilt® est solidement embouti, de manière à permettre une filtration parfaite. Il faut parfois un ou deux essais avant de réussir l’opération !

Après une longue série de tests, le Sterifilt® est enfin prêt et sera disponible dans certaines pharmacies, dans les structures spécialisées et sur commande chez le fabricant, Apothicom. Son coût : 15 centimes d’euro.
Pour l’instant principalement conçu pour être utilisé avec les seringues à insuline BD de 1 ml (qu’on trouve dans les Steribox®) et celles à embout Luer® universel, le filtre devrait évoluer pour s’ajuster à d’autres formats de seringues. Des expériences sont d’ailleurs en cours pour adapter le Sterifilt® aux seringues utilisées dans d’autres pays comme l’Angleterre, la Belgique, le Canada...

Contact :
Apothicom – CMS
64 avenue Georges Gosnat
94200 Ivry-sur-Seine
Tél. : 01 46 70 70 72
Mail : info@steribox.tm.fr
Le rapport Sterifilt® est intégralement disponible en ligne sur
www.steribox.tm.fr