Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 31

vers sommaire

Clat2

Avant-propos

Du Portugal à la France en passant par l'Espagne, l'Italie, l'Amérique latine et, pour la première fois cette année, la Suisse -pays pionnier s'il en est en matière de réduction des risques- plus de 800 personnes ont assisté à la deuxième édition de la Conférence latine (Clat2) de réduction des risques (RdR) liés aux usages de drogues qui s'est tenue fin mai à Perpignan.
L'occasion de faire, trois jours durant, le bilan des expériences menées sur le terrain, des dernières avancées thérapeutiques, mais aussi de se pencher sur les questions éthiques et sociales liées aux droits des usagers et à la sécurité des personnes, et surtout de se tourner vers l'avenir car si, comme l'a souligné en ouverture Bertrand Lebeau, président de cette Clat2, "la réduction des risques n'est déjà plus une idée neuve, c'est l'épreuve du temps qu'il faut désormais affronter".
De fait, si les résultats des politiques de réduction des risques (baisse du nombre d'overdoses, diminution du nombre de contaminations par le VIH, progrès majeurs en termes de réinsertion sociale des usagers...) sont aujourd'hui acquis dans différents pays, la RdR doit encore faire face à deux défis majeurs: les incertitudes politiques et l'expansion de l'épidémie d'hépatite C chez les usagers de drogues.
Retour sur quelques moments clés de la Conférence.