Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 29

vers sommaire

Edito n° 29

par Gilles Pialoux

A l'aube des produits de substitution nicotiniques, y a-t-il une place pour la réduction des risques en matière de tabagisme ? La diminution des complications sanitaires individuelles ou collectives, liées à la cigarette, obéit-elle à un effet "on-off", à une loi binaire, avec ou sans tabac, résumant ainsi la question ?
Y a-t-il une spécificité des campagnes de prévention destinées aux jeunes ? En est-il de même pour le tabagisme des femmes ? Comment mieux parler du tabac ? Comment gérer le discours de certains industriels du tabac pour lesquels il est essentiel de normaliser avant tout l'image sociale et individuelle du tabac auprès des plus jeunes ?
C'est sur ce lit de questions que Swaps ouvre pour la première fois de sa jeune histoire éditoriale, un dossier tabac. Parce que probablement, il n'y a pas en termes d'addiction à considérer uniquement les drogues "illégales" et l'alcool. Un dossier plus entrouvert qu'ouvert, tant le champ des questions que soulève l'addiction au tabac est vaste et encore en friche. A commencer par la question des jeunes qui, passés les premiers rites initiatiques, deviennent la cible préférentielle de certaines campagnes de publicité plus ou moins directes, parfois même subliminales visant à les inciter à fumer plus encore.
Le décryptage de tels messages bénéficie de l'expertise dans nos colonnes du Dr Anne Borgne et d'une analyse critique de la publicité du tabac à l'usage des jeunes.
Nous avons aussi jeté un regard sur les dernières publications scientifiques en matière de tabac notamment une importante étude menée à Copenhague auprès de 19732 personnes dont l'analyse critique a été réalisée par Brigitte Reboulot. Sans oublier, bien sûr, quelques sites internet dévolus à la chose tabagique.
Gageons que ce dossier n'est pas prêt de se refermer dans Swaps.