Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 28

vers sommaire

Brèves n°28

par La Rédaction

Dotation TREMPLIN
Schering-Plough
2003

Depuis 1999, Schering-Plough soutient les associations d'aide aux ex-usagers de drogues dans la réalisation de projets de réinsertion socioprofessionnelle sur le territoire français. En 2003, Schering-Plough décernera une dotation de 23000 euros à l'association lauréate qui aura été sélectionnée par le jury composé d'experts qui se réunira en avril prochain.
Pour obtenir un dossier de candidature, envoyez votre demande par écrit à :

Schering-Plough -département SNC-
92 rue Baudin
92 307 Levallois-Perret
ou par fax au : 01 41 06 36 65

"Routes de la drogue" :
Conférence à Paris
La France accueillera en mai une conférence sur "les routes de la drogue" au cours de laquelle 55 pays évoqueront tous les aspects de la question, de la prévention à la répression en passant par le traitement des toxicomanes. Les ministres concernés d'Afghanistan, du Pakistan, d'Iran, des pays d'Asie centrale ou encore des pays destinataires en Europe participeront à cette conférence qui s'efforcera "d'identifier les solutions" en dressant un état des lieux et en échangeant l'information.

Délation voilée à Aix...
Selon l'AFP, la mairie d'Aix-en-Provence envisage de mettre en place "un numéro d'appel pour dénoncer la consommation et le trafic de drogue". Dans une lettre adressée à ses adjoints afin de faire un bilan des promesses électorales restant à tenir, la députée-maire Maryse Joissains (UMP) dresse "un relevé des thèmes" de la campagne municipale de 2001 où la création d'un tel numéro d'appel constitue le premier point du chapitre "sécurité". Pour Alain Joissains, époux et directeur de cabinet de l'élue, il ne s'agit en aucune manière d'appel à la délation : "La police n'a pas de système d'information semblable. Pour que la police soit efficace, il faut qu'elle soit informée".

... ouverte en Angleterre
Pour lutter contre les accidents de la route liés à l'alcool pendant les fêtes de Noël, une association britannique a décidé de proposer une récompense, allant jusqu'à 500 livres (800 euros), à toute personne qui dénoncera un conducteur prenant le volant en état d'ébriété. Si l'automobiliste dénoncé est effectivement arrêté par la police et condamné, l'auteur du coup de fil pourra recevoir une récompense allant de 50 à 500 livres, selon la gravité de l'infraction.

Le Sénat crée une commission d'enquête...
Le Sénat a mis en place une commission d'enquête sur "la politique nationale de lutte contre les drogues illicites", en vue de contribuer à la "définition des drogues" et d'évaluer "l'efficacité de l'arsenal pénal" contre l'usage et le trafic de stupéfiants.
La résolution créant cette commission de 21 membres a été approuvée à une large majorité. Le groupe communiste s'est abstenu, après le rejet de ses amendements visant à supprimer le mot "illicites" afin d'élargir l'enquête à d'autres produits comme le tabac ou l'alcool.

... et aggrave le projet contre la drogue au volant
La commission des lois du Sénat a adopté, en la modifiant, la proposition de loi UMP concernant la conduite sous l'influence de stupéfiants votée le 8 octobre par les députés. Les sénateurs ont notamment aggravé les sanctions en cas d'association de drogues et d'alcool au volant et modifié les conditions du dépistage.

Clat deuxième
La seconde Conférence latine sur la réduction des risques liés à l'usage des drogues en Europe du sud (Clat2) se tiendra les 22, 23 et 24 mai à Perpignan. Réunissant des spécialistes français, espagnols, italiens, portuguais et suisses, la Clat2 s'est notamment fixée pour objectif "d'identifier les initiatives et les actions menées dans le sens de la politique de réduction des risques". Elle se propose également de confronter leurs acteurs et de "mettre en convergence leurs expériences, de promouvoir des actions communes, d'évaluer les situations politiques spécifiques".

TABAC
Directive européenne confirmée
La Cour européenne de justice (CEJ) a validé une directive européenne fixant des règles communes pour la fabrication de cigarettes, que contestaient les fabricants britanniques British American Tobacco (BAT) et Imperial Tobacco Ltd.
La directive contestée, qui date de juin 2001 et devait être transposée dans les droits nationaux au plus tard le 30 septembre 2002, fixe des teneurs maximales en goudron, nicotine et monoxyde de carbone. Elle oblige, en outre, les fabricants à consacrer une place plus importante aux avertissements sur les dangers du tabac pour la santé et interdit d'utiliser sur les paquets des mentions du type "légères", qui pourraient donner l'impression que certaines cigarettes sont moins nocives que d'autres.

La FIA menace
Le président de la Fédération internationale automobile (FIA), Max Mosley, a mis en garde la Commission européenne contre un possible boycottage par la Formule Un des circuits de l'Union européenne si les Quinze refusaient de revenir sur leur interdiction du parrainage par les marques de tabac à partir de 2005.

La Norvège vers l'interdiction totale ?
Le gouvernement norvégien a proposé un amendement législatif visant à interdire totalement le tabac dans les bars, restaurants, discothèques et autres lieux publics à partir du 1er janvier 2004. Si la proposition aboutit, la Norvège deviendra le premier pays au monde à imposer une interdiction totale du tabagisme dans les lieux publics.