Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 28

vers sommaire

Dossier Trend

www.emcdda.org

par Clotilde Genon

L'OFDT (Observatoire français des drogues et toxicomanies) n'ayant pas de site propre puisqu'il participe à l'édition du site www.drogues.gouv.fr, c'est le site de l'OEDT (Observatoire européen des drogues et toxicomanies) qui sera ici présenté.

Contenu, pertinence, exhaustivité
Très dense, ce site centralise de façon structurée l'information résultant du travail de l'OEDT et de ses partenaires au sein de l'Union européenne.
Il est construit de façon très logique, à partir des missions principales de l'OEDT (suivi, analyse des usages de drogues et des stratégies élaborées pour y faire face) et des outils mis en place par l'organisme (rapports, guides méthodologiques, bases de données en texte intégral, bases de données bibliographiques, épidémiologie...). Afin d'introduire et d'éclairer l'utilisateur lors de sa navigation, chaque rubrique comporte une page explicative sur son contenu.
La place accordée au travail en réseau, à la coopération et au partage d'informations est illustrée par les rubriques "Partenaires" et "Liens" (qui sont classés par origine géographique, et auxquels s'ajoutent des liens vers des bases de données).
Malgré la prépondérance de l'anglais, un réel effort est effectué pour traduire les documents dans les langues d'origine des 15 pays de l'Union européenne. L'internaute peut donc déjà accéder à un certain nombre de documents traduits. Il est un peu dommage que ces documents disséminés dans le site ne puissent pas être identifiés plus rapidement. Le menu déroulant de la rubrique " Langues " porte un peu à confusion. L'internaute pourrait y voir le moyen d'accéder à une version du site dans une autre langue alors qu'il n'en est rien. Il ne donne accès qu'à la présentation de l'OEDT dans la langue choisie. Dommage !
Il faut, par contre, noter une originalité du site qui dédie une partie de son espace aux journalistes. Ainsi, l'OEDT fournit des articles de presse "pré-écrits" sur des thématiques d'actualité, une présentation vidéo de l'OEDT, un agenda d'événements (pas très à jour) et une liste de liens spécifiques aux médias.
Par ailleurs, la politique de l'OEDT est d'utiliser son site comme moyen de diffusion de l'information et de mise à disposition pour le plus grand nombre des documents produits dans le cadre de son activité. Le texte intégral est roi, à de très rares exceptions près. Les sources d'information et dates sont largement indiquées sur les documents, ce qui leur confèrent crédibilité et qualité.

Outils disponibles
Sur un plan plus technique, le site met à disposition différents outils qui améliorent la recherche d'information et le confort de l'utilisateur.
L'internaute peut, s'il le souhaite, s'inscrire à une liste de diffusion qui lui permettra d'être tenu informé par e-mail des nouveautés et mises à jour. Il peut également, à tout moment, se désinscrire...
Les liens proposés sont nombreux et pertinents. Malheureusement, il est surprenant de constater qu'aucun des liens "externes" ne s'ouvre dans une nouvelle fenêtre. L'internaute perd donc toute trace du site source dès qu'il s'aventure sur un autre site.
De plus, un moteur de recherche interne est disponible. Il permet une recherche par mots clés sur le site de l'OEDT ou une recherche dans le texte intégral de certains rapports.
Les options de recherche sont multiples : opérateurs booléens (et/ou/sauf), recherche par expressions, troncature... On peut s'interroger sur la pertinence et l'utilisation par le public d'outils aussi complexes. Moins précis mais peut être plus simple à utiliser : le très complet plan du site.
Enfin, une version imprimable de chaque page visualisée est proposée, ce qui est un plus appréciable et dont devraient s'inspirer beaucoup d'autres sites.

Navigation, esthétique
Ce site est, sur le plan esthétique, très conventionnel. On y trouve très peu d'illustrations et aucune fantaisie graphique. La sobriété qui règne offre néanmoins une grande lisibilité des textes. Les seules couleurs utilisées sont des variations de bleu et de jaune, aisément identifiables par les internautes...
La navigation s'effectue, par contre, de façon assez inhabituelle puisque les boutons back ou top sont inexistants. L'utilisateur est informé de sa position dans la hiérarchie du site et peut remonter au niveau supérieur de la rubrique d'un simple clic. Le sommaire permanent composé des menus déroulants des différentes rubriques autorise la navigation entre les différentes parties du site.
La taille du site complique la navigation. La multiplication de liens et documents devrait augmenter le risque d'erreurs. Eh bien, elles sont plutôt rares : quelques liens inactifs, ou cachés (cherchez les trois liens vers la page d'accueil !!); mais parfois gênantes (liens externes).

Ce site fait figure de référence pour l'obtention d'informations objectives sur le phénomène des drogues dans l'Union européenne (épidémiologie, législation, politiques mises en place...). Il valorise aussi les moyens mis en œuvre pour permettre l'analyse de données et le partage d'informations et d'expériences au sein de l'Union.