Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 26

vers sommaire

Publications

par Aude Segond

1) Une nouvelle série de documents édités par la Mildt :

2) Société avec drogues : enjeux et limites
Afin de permettre une meilleure appréhension des modèles de consommation dans leur diversité et de nourrir une réflexion sur la construction d'une politique de santé publique, les auteurs ont choisi de présenter des travaux récents sur l'usage de substances psychoactives selon trois approches complémentaires. La première partie traite de l'utilisation de produits psychotropes par des populations non stigmatisées, comme les lycéens ou les sportifs, ainsi que de leur usage "contrôlé" par des populations qui ne se trouvent pas sous le regard de la police et de la justice. La deuxième s'intéresse aux dispositifs d'aide aux usagers de drogues illicites et de prévention qui se développent partout en Europe, comme le travail de proximité, les points-écoute ou les groupes d'autosupport. La troisième montre combien il est difficile de renverser les logiques de fonctionnement d'institutions comme la police et la justice et d'initier de nouvelles pratiques.
Faugeron C., Kokoreff M.: Erès, 2002.
Coll. Trajets. - ISBN : 2 86586 996 2. -
264 p.

3) Attentes des usagers de drogue concernant les traitements de substitution : expérience, satisfaction, effets recherchés, effets redoutés
Ce rapport présente les résultats d'une enquête réalisée de novembre 2000 à février 2001 auprès de 506 usagers de drogue sous traitement de substitution, sans passer par le réseau des intervenants. Il expose tout d'abord la méthodologie de l'enquête et les caractéristiques socio-démographiques ainsi que les modalités du traitement de substitution de la population de l'étude. Les résultats sont ensuite regroupés sous trois thèmes : la prescription et le suivi du traitement, son impact et le niveau de satisfaction des usagers, les attentes et les besoins des personnes. La dernière partie discute les aspects méthodologiques de l'enquête et en analyse les principaux résultats. En annexe, on trouve l'intégrale du questionnaire de l'enquête.
Ce travail souligne la difficulté du cadre institutionnel, surtout libéral, à créer un lien de proximité avec la personne et à assurer un fonctionnement en réseau pour le suivi social et psychologique. Le recours à de multiples spécialistes s'intéressant de façon plus ou moins isolée à la pathologie pour laquelle l'usager est référé tend à conduire à une thérapeutique centrée sur la(les) maladie(s) sans prise en compte de la personne et de son vécu des traitements. Pourtant, comme l'indique l'enquête, la qualité de vie qui entoure ces traitements compte parmi les facteurs déterminants du succès thérapeutique. Les attentes des personnes sont diversifiées, tant du point de vue du médicament que du suivi médical, psychosocial et des conditions de traitement. En fait, ces attentes traduisent des besoins différents en fonction des trajectoires avec les produits et des parcours dans le système de soins et dans la substitution. Or, les modalités de prise en charge telles que proposées à l'heure actuelle sont relativement uniformes et ne prennent pas en compte ces étapes différenciées ni dans l'offre de prise en charge ni dans les pratiques cliniques.
Aides, décembre 2001. -
91 p.

(Ce rapport est télédéchargeable sur le site de l'association : www.aides.org)