Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 25

vers sommaire

Brèves

par La rédaction

Un CD pour la légalisation
Le "CD pour la légalisation" du Centre d'information et de recherche cannabique (CIRC) est sorti début mars. Dans cette compilation intitulée Tolérance Double Zéro, 75 musiciens et chanteurs réclament "un débat public et citoyen" sur la légalisation du cannabis.

L'ivresse du travail ?
La mort en état d'ivresse d'un électricien, employé sur un chantier en Russie, a été considérée comme un accident du travail par la cour d'appel de Nancy. L'homme est mort à la suite d'une intoxication à la vodka après une soirée organisée par son employeur, et ce, alors que selon la Cour d'appel il "n'avait aucune liberté sur le chantier et dans ses loisirs" et ne "pouvait se soustraire à cette soirée". D'où la décision de considérer ce "décès comme un accident du travail" et l'obligation faite à la CPAM de verser une pension de réversion à la veuve.

Paris : mission toxicomanie
La mairie de Paris vient de mettre en place une Mission toxicomanie dirigée par Marguerite Arène, jusqu'alors chef de service de la mission de prévention des conduites à risque et des toxicomanies de Seine-Saint-Denis. Placée auprès d'Alain Lhostis, adjoint au maire chargé de la santé, cette mission aura une "vocation transversale pour une approche globale des problèmes de toxicomanie dans les domaines sanitaire, social, et de la lutte contre les trafics".

La France peut mieux faire
Le dispositif de lutte contre la toxicomanie en France a connu ces dernières années de "nombreuses améliorations" mais reste déficient, notamment en matière de prévention, note la Cour des Comptes dans son rapport annuel.
Si les efforts ont crû dans les établissements secondaires, les actions dans le primaire et le supérieur "sont très insuffisantes" et le dispositif d'accueil reste "peu développé et peu cohérent" pour les jeunes éloignés du milieu scolaire.
En matière de soins, un grand nombre de personnes restent à l'écart de l'offre de traitements de substitution dont le développement demeure "inégal" sur le territoire. Enfin, la prise en charge pose toujours problème en milieu pénitentiaire

Epidémie VIH
Une étude internationale, menée auprès de 2000 patients atteints du sida dans 5 pays européens de juillet à septembre 2001, montre que les modes de transmission du virus du sida varient considérablement d'un pays européen à l'autre. En France, aucun mode de contamination ne domine véritablement. L'usage de drogue (24%) arrive après les rapports hétérosexuels (38%) et homosexuels ou bisexuels (38%). En revanche, en Italie et en Espagne l'usage de drogue arrive en tête des modes de contamination (52%) devant les rapports hétérosexuels. En Grande Bretagne, l'usage de drogue reste marginal (7%) et en Allemagne, c'est le mode de transmission le moins fréquent (22%).

TABAC
Après les patchs, l'inhalateur
Un nouveau dispositif de sevrage tabagique sera bientôt commercialisé en France. Il se présente sous la forme d'un inhalateur de la forme d'un fume-cigarette qui contient des cartouches de nicotine.
Selon le Dr Henri-Jean Aubin, spécialiste des addictions à l'hôpital Emile-Roux de Limeil-Brévannes (Val-de-Marne) l'inhalateur permet au fumeur de "conserver temporairement la gestuelle de la cigarette".
De plus en plus jeunes
Selon une étude conduite par la société Harris Medical pour la Fédération française de cardiologie sur les fumeurs de moins de 15 ans, 13% des enfants âgés de moins de 10 ans et 29% des 10-11 ans ont déjà consommé du tabac.
Dans 75% des cas, les jeunes fumeurs comptent un consommateur de tabac dans leur entourage et 79% d'entre eux expliquent que cette habitude, qu'ils qualifient d'"agréable", leur permet de "se détendre".
L'Allemagne plaque tournante de la contrebande
L'Allemagne est devenue ces dernières années la plaque tournante de la contrebande de cigarettes, représentant pour les pays de l'Ouest un manque à gagner fiscal de 500 millions à 1,3 milliards d'euros. Ces cigarettes, produites en Europe de l'Ouest ou aux Etats-Unis, sont achetées par des entreprises fictives situées dans les pays de l'Est avant de resurgir sur le marché noir à l'Ouest. Achetée 2,5 euros, la cartouche de cigarette se revend 10 à 17 euros contre un prix officiel de 27 euros en Allemagne.

INTERNATIONAL
Madrid face au "bolleton"
Le gouvernement régional de Madrid a adopté un projet de loi régionale pour lutter contre"le botellon", la consommation d'alcool par des dizaines de milliers de jeunes sur la voie publique et sur les places de la capitale. La consommation d'alcool sera interdite sur la voie publique à l'exception de jours de fêtes et réservée aux individus majeurs (actuellement l'âge légal est de 16 ans). Les commerçants vendant de l'alcool devront obtenir une licence et les médecins repérant un problème d'alcool chez un mineur devront le signaler aux parents.
L'OICS au rapport
Selon le rapport de l'Organe international de contrôle des stupéfiants (OICS), l'injection d'héroïne aggrave l'épidémie de sida en Afrique et le nombre de personne s'injectant l'héroïne a augmenté de 40% ces trois dernières années.
La cocaïne colombienne est, pour sa part, échangée par les trafiquants en Europe contre de la MDMA (principe actif de l'ecstasy) qui vient alimenter les marchés d'Amérique du Sud et du Nord.
Enfin, l'Australie est critiquée pour ses "chambres d'injection" à l'intention des toxicomanes qui selon l'OICS "ne sont pas dans la ligne de la politique nationale de lutte contre la drogue".
Les dangers de la Toile
Toujours selon ce même rapport, les enfants et les adolescents risquent de tomber dans la toxicomanie en raison de l'explosion du trafic de drogue sur l'Internet où les narco-trafiquants utilisent les forums de discussion et les pharmacies en ligne pour vendre de la drogue ou des médicaments qui ne peuvent être obtenus que sur ordonnance.

VHC
Recommandations...
Selon les conclusions d'un groupe d'experts réunis en "conférence de consensus", les modes de contamination du virus de l'hépatite C (VHC) ont profondément évolué au cours des dix dernières années en France, avec une nette augmentation des cas liés à la toxicomanie et une diminution des contaminations à la suite de transfusions.
Parmi leurs conclusions, les experts recommandent une plus grande modulation des traitements en fonction des facteurs individuels, comme, par exemple, pour les patients alcooliques, tenter d'obtenir un arrêt ou une réduction maximale de la consommation d'alcool pendant au moins six mois avant de débuter un traitement.
Pour les usagers de drogues, une prise en charge par une équipe pluridisciplinaire devrait être mise en place avant le traitement pour évaluer la stabilité psychologique du patient.
... Plan national de lutte
Le ministre délégué à la Santé, Bernard Kouchner, a, pour sa part, annoncé en janvier un plan de lutte contre les hépatites B et C allant d'expériences d'échange des seringues dans les prisons au renforcement du dépistage et à la mise à disposition, chez les médecins de ville, de médicaments délivrés jusqu'à présent exclusivement à l'hôpital.