Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 25

vers sommaire

Spécial élections présidentielles

Les candidats répondent à nos questions (5/5)

Les réponses de :

Bruno Gollnisch : Monsieur,

Vous avez soumis à Jean-Marie Le Pen quatre questions relatives à l'usage des drogues, notamment, quant à un éventuel "débat sur la dépénalisation".

En qualité de clinicien, vous ne pouvez ignorer que l'Académie de Médecine, le 19 février dernier, a recommandé "le banissement de toute tentative de banalisation du cannabis qui peut avoir de sévères conséquences sur le plan psychique, professionnel et social".
L'Académie a, en outre, recommandé aux pouvoirs publics d'insister sur la "perte de liberté que peut induire la consommation de cannabis, surtout lorqu'elle est intensive et associée à celle du tabac, d'alcool et parfois d'autres drogues illicites, et de prendre le contre-pied de ceux qui préconisent la facilité d'accès au cannabis".

J'ajoute que tout "débat" tendant, comme vous proposez, à effacer l'aspect répressif du dossier au profit de sa "sociologisation", répond surtout aux vœux des trafiquants, qui souhaiteraient, comme l'a relevé le professeur Gabriel Nahas, pharmacologue et expert ès-toxicologie auprès de l'ONU "ramener les sommes des fonds de la drogue dans les canaux légaux, pour pouvoir les contrôler selon les lois de l'offre et de la demande".
Devant des avis aussi nets, émis par des spécialistes authentiques, toute autre position me paraît vaine et superflue.

Je vous prie de croire, Monsieur, à l'assurance de ma parfaite considération.

Charles Pasqua, Sur son site internet, dans la rubrique "questions de société", entre "adoption d'enfants par les couples homosexuels" et "pédophilie et actes de barbarie", figure la position du candidat sur la drogue:
- "Charles Pasqua est résolument opposé à la dépénalisation du cannabis car il s'agit d'une vraie drogue, qui incite à passer ensuite à des drogues plus dures"
-" Il propose la création d'un poste de "procureur anti-drogue" dans le ressort de chaque parquet".

Alain Madelin "s'exprimera sur le sujet au cours de la campagne"...

 

Retour au sommaire...