Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 19

vers sommaire

Le point sur

Le programme d'échange de seringues en pharmacie de Perpignan fête ses un an

par Marianne Storogenko

La mise en œuvre d'une politique de réduction des risques auprès des usagers de drogues dans le département des Pyrénées-Orientales a nécessité de longues négociations et démarches. Sans l'opiniâtreté des associations qui ont démontré la nécessité de la mise en œuvre d'une telle politique, le soutien des autorités sanitaires et politiques et le courage des professionnels de santé, le réseau des points d'échange de matériels d'injection n'aurait jamais vu le jour.

Ce réseau, appelé "PEMI-PO" (Point Echange de Matériels d'Injection des Pyrénées-Orientales), est né le 1er décembre 1999, à la suite à d'une phase d 'étude, d'enquête et de concertation qui a permis de déboucher sur un protocole et une organisation validés lors d'une phase expérimentale. Ce réseau repose sur un partenariat entre les pharmaciens d'officine volontaires et l'association ASCODE*.

Un principe simple

Le principe de fonctionnement de ce partenariat est simple :
- les pharmacies donnent gratuitement un Stéribox® en échange d'un Stéribox® usagé. Le premier Stéribox® peut être donné gratuitement ou non. Le pharmacien récupère dans des containers les Stéribox® usagés.
- l'association assure la logistique d'achat, d'approvisionnement, de récupération et de destruction, organise la formation des pharmaciens et de leurs équipes et gère le suivi de l'opération.
- Enfin, l'association met à disposition une assistance téléphonique du lundi au vendredi de 14h à 17h.

Après 11 mois de fonctionnement, il apparaît que sur la ville de Perpignan, qui cumule avec les communes des alentours immédiats la moitié des habitants du département (150 000 versus 350 000), seules 6 officines sur les 56 que compte la ville et ses environs proches, se sont portées volontaires pour intégrer le réseau.
Durant l'exercice 1999, précédant l'existence du réseau PEMI-PO, l'ensemble des 56 officines de Perpignan avait vendu, selon l'Institut de veille sanitaire (IVS), une moyenne de 2 000 Stéribox® par mois. Après trois mois d'activité du réseau, les ventes mensuelles de Stéribox® par les officines de cette ville ont chuté de 50 % (voir figure 1), plafonnant à 1 000 Stéribox® en moyenne par mois, niveau auquel elles se sont stabilisées depuis.
En six mois, les 6 officines du réseau ont délivré en volume ce que les 56 officines commercialisaient l'année précédente, soit 2 000 Stéribox® par mois.

Diffusion en hausse de 50%

Par ailleurs, si l'on cumule les ventes et les échanges de Stéribox® , on observe une augmentation de près de 50% puisqu'un total de 3 000 Stéribox® neufs par mois a été dispensé.
A Perpignan, il n'existait en l'an 2000 que trois sources de distribution de matériels de réduction des risques : 50 officines opérant à titre commercial, 6 officines appartenant au réseau PEMI-PO, et l'antenne mobile de l'association ASCODE.
La comparaison des données du réseau officinal et du réseau associatif (figure 2) montre une diminution des dons réalisés par l'antenne mobile concomitante à une augmentation des échanges en officines. Il est à noter que le volume total de matériel échangé est en nette augmentation : 25% en équivalent seringues 1cc.

Ces chiffres indiquent, s'il en était besoin, la nécessité de mettre en place un tel réseau. En effet, prévenir les risques consiste en tout premier lieu à mettre à disposition du matériel stérile en des endroits divers et variés. Quels meilleurs intermédiaires que les pharmaciens d'officine ?

Cependant, ce n'est qu'une étape. La prévention doit aussi s'accompagner de messages, de dialogue, de temps de parole qui peuvent initier le processus de changement de comportement.
C'est ce à quoi s'attelle l'ASCODE, via son équipe de proximité et sa boutique.


* ASCODE :
10 bis boulevard Saint-Assiscle,
BP 2070
66011 Perpignan cedex
tel: 04 68 68 31 41
fax: 04 68 68 31 42