Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 14

vers sommaire

Brèves

Brèves...

Cannabis compassionnel

Malgré l’interdiction légale de vendre ce produit au Canada, un centre de distribution de marijuana pour malades chroniques, le Club Compassion, a ouvert ses portes à Montréal. Atteints de cancer, de sclérose en plaques, d’épilepsie ou de sida, les patients peuvent y acheter, dans un cadre strictement contrôlé, cannabis ou marijuana sur présentation d’une "prescription" d’un médecin. Un centre du même type existait déjà depuis deux ans en Colombie-Britannique.

"Sleep-in" menacés`

Après la fermeture de la Boutique rue Beaurepaire dans le Xe arrondissement à Paris, deux nouvelles structures d’accueil pour les toxicomanes, la "Boutique" (rue Philippe-de-Girard) et le "sleep-in" (rue Pajol) sont à nouveau menacées dans le XVIIIe arrondissement. Une plainte collective émanant de huit cents riverains et commerçants a été adressée au procureur de la République pour "atteinte à la liberté des biens et des personnes, non-respect des lois relatives aux nuisances, à la consommation des stupéfiants sur la voie publique, au trafic ainsi qu’à la prostitution". Le jugement devrait être rendu le 5 novembre prochain.

Première saisie d’"Ice"

Après les 4 kg de GHB saisis l’an dernier dans l’Essonne, les hommes de la deuxième division de police judiciaire (DPJ) de Paris ont procédé, fin septembre, à la première saisie de 35 grammes d’"Ice", une drogue de synthèse particulièrement dure. Cette méthanphétamine, qui se présente sous forme de petits cristaux transparents (d’où son surnom) fait des ravages aux Etats-Unis et en Asie du Sud-Est.

La fin du carnet à souches

Le délai de grâce accordé par le gouvernement au début de l’été pour l’utilisation d’ordonnances sécurisées pour la prescription de stupéfiants et d’antalgiques majeurs a pris fin le 1er octobre. A l’origine prévue pour le 1er juillet, l’utilisation de ce nouveau type d’ordonnances non falsifiables avec filigranes est désormais obligatoire. Quant à la généralisation de l’emploi d’ordonnances sécurisées pour toutes les prescriptions, initialement prévue pour le 1er octobre 2000, elle devrait également être reportée face au tollé soulevé chez les syndicats médicaux.

Australie: bière ou pétard

Selon une étude de l’université d’Australie occidentale, les Australiens dépensent 3,2 milliards de dollars par an en marijuana, soit 1% du PNB australien. Avec une dépense moyenne de 351 dollars par an et par personne (autant que pour le whisky et le vin réunis), un tiers de la population fume des pétards mais la bière reste en tête des consommations de détente avec quelque 450 dollars par buveur et par an.`

Paille ou billet

A en croire la BBC, le meilleur moyen de se procurer une ligne de coke à Londres serait les distributeurs de billets. Selon une étude de la télévision britannique, 99% des billets en circulation dans la capitale présentent des traces de cocaïne et seuls 4 des 500 billets usagés examinés ne montraient aucune trace de drogue. Selon le laboratoire, 4% des billets testés présentaient même des concentrations prouvant un contact direct avec de la coke: les usagers s’en étaient donc servi comme paille.

Les Pays-Bas toujours en avance?

Vingt maires des Pays-Bas ont demandé à leur gouvernement d’autoriser, à titre expérimental, la culture de cannabis afin de permettre de décriminaliser l’approvisionnement en marijuana des célèbres Coffee Shops. Bien que la vente du produit en petites quantités soit tolérée depuis des années, fournir du "H" à ces établissements est, en effet, toujours illégal.

Le Circ condamné

Le président du Collectif d’information et de recherche cannabinique (Circ), Jean-Pierre Galland, et Laurence Duffy, présidente du Circ-Lyon ont été respectivement condamnés à Lyon à 10 000 et 5 000 francs d’amende pour incitation à usage de drogue. Tous deux ont décidé de faire appel. Lors d’une fête organisée par le Circ-Lyon en mars 1997, les policiers avaient saisi des tee-shirts arborant des feuilles de cannabis et des slogans favorables à l’usage de ce produit.

Les jeunes aiment le risque

Selon une enquête du Centre de recherche pour l’étude et l’observatoire des conditions de vie (CREDOC), 17% des 15-25 ans "prennent tous les risques" (alcool, drogue, route), mais 5 catégories se distinguent: les "sans problèmes" (36%) qui prennent peu de risques, ne s’enivrent pas sont satisfait et bien dans leur peau; les jeunes "qui contrôlent" (30%) qui prennent quelques risques mais savent les limiter; les adolescents "mal dans leur peau" (17%) sans comportement à risque mais en conflit avec les autres et leur image; les "déstabilisés" (6%), inadaptés aux comportements à risques et déviants et enfin les "hédonistes" (11%) qui vivent dans l’instant présent.

4-MTA sous surveillance

Le Conseil de l’Europe a, pour la première, fois décidé à l’unanimité de placer le 4-MTA (4-méthylthioamphétamine) sur la liste des substances psychotropes interdites. Cette décision fait suite au rapport de l’Observatoire européen des drogues et des toxicomanies (OEDT) qui souligne "le risque élevé d’overdose lié à la lenteur de la manifestation des effets du 4-MTA" et au fait que "les usagers prennent davantage de pilules en croyant que la dose initiale était trop faible". Chacun des Etats membres des 15 a trois mois pour instaurer des mesures de contrôle et des sanctions pénales contre ce produit d’apparition récente, également connu sous le nom de "flatliner".

L’Européen boit trop

Selon l’annuaire 1998/1999 de l’office européen des statistiques, les Européens boivent entre 6 et 14 litres d’alcool pur par an, la palme étant détenue par les Luxembourgeois (14,6 litres) et les Français (14,1 litres). Avec une consommation moyenne de 1 647 cigarettes par personne et par an, tous sexes confondus, les Européens sont aussi de gros fumeurs, les Grecs arrivant largement en tête avec 3 020 cigarettes.

"Paris VIH 99"

La 4ème conférence sur la prise en charge extra-hospitalière et communautaire des personnes vivant avec le VIH/sida se tiendra du 5 au 8 décembre prochain à Paris autour du thème "pour une solidarité renouvelée".

Objectif: créer un forum de partage d’expériences et d’échanges d’idées pour favoriser l’émergence de nouvaeux modèles de soins, renforcer ou créer des réseaux ou des projets d’alliance entre pays et renforcer la mobilisation en faveur du respect et de la promotion des droits de la personne.

Renseignements et inscriptions: Dixit Paris- VIH 99

tel: 33 (0) 1 47 88 53 47

fax: 33 (0) 1 47 88 55 63

e-mail: gems@dixit-online.com