Santé
Réduction des Risques
Usages de Drogues


Recherche dans SWAPS avec google
   

SWAPS nº 13

vers sommaire

Brèves

Brèves... n°13

La France adopte un plan triennal...

Conformément au vœu de la présidente de la Mildt (Mission interministérielle de lutte contre la drogue et les toxicomanies), Nicole Maestracci, le "plan triennal de lutte contre la drogue et de prévention des dépendances" adopté courant juin par le gouvernement intègre finalement toutes les substances, qu’elles soient licites (alcool, tabac, médicaments) ou non.

Outre les nouvelles réponses judiciaires -"éviter l’emprisonnement pour les usagers de drogue" et les orienter vers un réseau de soins -, ce plan prévoit notamment toute une série de mesures pour le corps médical:

- la création d’un DESC (diplôme d’études spécialisées complémentaires) d’addictologie pour les médecins et pharmaciens;

- la création de 20 nouveaux réseaux ville-hôpital en trois ans;

- la création d’une centaine d’équipes de liaison hospitalière "alcool" et "toxicomanie" en cinq ans dans les établissements publics de plus de 20 lits;

- la création de 50 structures de consultations en alcoologie sur trois ans;

- et la formation généralisée des policiers, des gendarmes et des personnels pénitentiaires par des médecins et des travailleurs sociaux sur les effets des drogues et des abus d’alcool.

Un dispositif qui n’a plus qu’à faire ses preuves.

... La commission européenne présente le sien

La Commission européenne a présenté courant mai un plan d’action de lutte contre la drogue pour la période 2000 - 2004 qui insiste notamment sur la nécessité d’accorder "une priorité absolue à la santé, à l’enseignement, à la recherche et à la formation, ainsi qu’aux instruments de lutte contre l’exclusion sociale".

Entre autres "défis à relever": la santé publique, l’action sociale et la justice pénale, la polutoxicomanie, l’exclusion sociale, la consommation de stupéfiants dans les prisons, la recherche de substitution et la réinsertion professionnelle.

Le tout, grâce à l’échange d’expériences et de meilleures pratiques.

Vaste programme.

Le Palfium disparaît

Les laboratoires Synthélabo ont décidé d’arrêter la commercialisation des deux formes de leur spécialité Palfium® (dextromoramide): 5 mg en comprimés qui restera disponible jusqu’au 31 décembre, et 5 mg / ml en solution injectable.

L’OCTRIS au rapport

Selon le rapport annuel de l’Office central pour la répression du trafic illicite des stupéfiants (OCTRIS), quelque 91 000 personnes ont été interpellées en 1998 pour infraction à la législation sur les stupéfiants, soit une hausse de 1, 97%.

Les consommateurs de cannabis sont de plus en plus nombreux (72 821 personnes interpellées, en hausse de 9,38%) tandis que le nombre d’héroïnomanes régresse (-39,25%) et que la part des cocaïnomanes et des usagers de crack augmente respectivement de 49, 53% et de 65,77%.

Alors qu’elles ne représentaient que 2,37% des interventions policières en 1997, les interpellations pour usage de cannabis chez les jeunes de moins de 16 ans ont, par ailleurs, augmenté de 38,05% en un an.

Parallèlement, les décès par overdose ont continué à baisser en 1998 avec 143 morts contre 228 (-37,28%) en 1997.

L’héroïne reste la cause majeure (92 décès contre 164 un an plus tôt) tandis que les décès liés à la prise de médicaments (41) chutent de 26,78%.

Enfin, les saisies enregistrent une légère hausse (+1,12%) mais le LSD et l’ecstasy connaissent un boom spectaculaire de 466,50%.

Publications:

Edité par l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT), Tendances est un nouveau bimestriel de 4 pages destiné aux décideurs, professionnels et aux chercheurs qui travaillent dans le champ des drogues et des toxicomanies.

Objectif: mettre à leur disposition les dernières données scientifiques ainsi que de nombreux éléments d’analyse et de synthèse.

Au sommaire du premier numéro: "les Français et les drogues: perceptions, opinions et attitudes 1988 - 1998" , une synthèse des quelque 30 enquêtes menées sur le sujet au cours des dix dernières années.

Où l’on apprend notamment que les substances licites (alcool, tabac, tranquilisants) sont de plus en plus considérées comme des drogues ou que si l’ensemble des produits illicites reste perçu comme dangereux, la perception du danger s’atténue entre 1992 et 1995 pour certains produits (de 69% à 54% pour le cannabis).

La distinction "drogues douces"/ "drogues dures" soulève toujours l’hostilité (64% des Français étaient contre en 1993; 61% en 1997) et bien que les toxicomanes soient considérés comme des malades par une très grande majorité, 6 Français sur 10 persistent à les trouver "agressifs et dangereux" dans le milieu des années 90.

Enfin, le recours aux traitements de substitution est jugé efficace par environ 70% des personnes interrogées en 1996 comme en 1997.

"Tendances",

Observatoire français des drogues et des toxicomanies (OFDT)

105, rue La Fayette 75010 Paris

Tel: 01 53 20 16 00

E-mail: ofdt@ofdt.fr

Tabac

Selon le Centre de documentation et d’information sur le tabac (CDIT), la vente de cigarettes a rapporté près de 60 milliards de francs à l’Etat en 1998 et causé un décès sur neuf en France la même année.

35 000 buralistes ont ainsi vendu 93 100 tonnes de tabac l’année dernière, un marché dominé par la Seita (34,8% des parts), devant Philip Morris (32,9%), Rothmans (15,5%) et Reynolds (9,1%).

La Caisse primaire d’assurance maladie der Saint-Nazaire a décidé d’assigner au civil quatre marchands de tabac, la Seita, Philip Morris, Rothmans et Reynolds Tobacco.`

Elle leur réclame plus de 51 millions de francs, l’équivalent des sommes versées depuis le 1er avril 1997 pour la prise en charge des maladies liées au tabagisme (cancer du poumon, du larynx et artériopathie des membres inférieurs).

Agenda

"Alcool et drogue: dépendance"

du 15 au 20 août 1999 à Vienne (Autriche).

Renseignements: ICAA/CIPAT, Case postale 189, 1001 Lausanne, Suisse.

tel: 00 41 21 320 98 65

fax: 00 41 21 320 98 17

email: icaa@pingnet.ch

"Politiques et pratiques en matière d’usage de substances: passé, présent et futur", les 9 et 10 septembre 1999 à Paisley (Royaume-Uni).

Renseignements: Dr McMahon, Centre for Alcohol and drug Studies, University of Paisley, Paisley PA1 2 BE, Scotland, Royaume-Uni.

tel: 44 141 848 3141

fax: 44 141 848 3904

email: conf@jmcm paisley.demon.co.uk

"Stay in touch", deuxième conférence européenne sur les jeunes et les drogues, les 16, 17 et 18 septembre 1999 à Maastricht (Pays-Bas)

Renseignements: Timbos-instituut

P. O Box 725

3500 AS Utrecht, Pays-Bas

tel: 00 31 30 297 11 36

fax: 00 31 30 297 11 11

email: touch@trimbos.nl