TranscriptaseRevue critique
de l'actualité scientifique internationale
sur le VIH
et les virus des hépatites

   
Recherche dans les archives Transcriptases avec google.
Les archives contiennent les articles parus dans les N° 1 à 137.
Les articles des n° 138 et suivants sont publiés sur www.vih.org


précédent suivant

TRANSCRIPTASE Nº98
janvier 2002

S
O
M
M
A
I
R
E


Edito n°98

Gilles Pialoux



Epidémiologie

Histoire naturelle de l'infection chronique par le virus de l'hépatite B en Alaska

Fabien Zoulim

Une étude de cohorte menée en Alaska, pays de forte endémie pour le VHB, démontre clairement que _le risque d'hépatocarcinome est important chez les porteurs chroniques du VHB et que l'histoire naturelle de la maladie se caractérise par une augmentation progressive et lente de la réplication virale.

Evolution de la transmission mère-enfant depuis 1986

Isabelle Heard



Publications

Réduction des risques en milieu carcéral

Julien Emmanuelli

Une fois n'est pas coutume, Transcriptase présente un rapport de la mission santé-justice consacré à la réduction des risques de contamination par le VIH et le VHC en milieu carcéral récemment rendu public. Le manque de publications scientifiques sur la situation carcérale, en particulier en France, allié à l'urgence du sujet, nous ont poussés à bousculer nos habitudes éditoriales.

Santé publique, sciences sociales

Evolution de la recherche sur le sida au cours des années 1990

Laurent Vidal

Attachée à ouvrir une discussion approfondie sur les conditions de la recherche, Jeanine Pierret a " réinterrogé " deux enquêtes qualitatives datant de 1990 et de 1996. Et conclut sur les places respectives de la médecine et de la sociologie.

Etude coût-efficacité des multithérapies dans le traitement de l'infection VIH

Jean-Philippe Galanaud et Isabelle Durand-Zaleski

Une étude médico-économique américaine semble montrer que l'usage des trithérapies dans le traitement de la maladie VIH est coût-efficace.

Thérapeutique, Clinique

Fréquence et facteurs de risque d'hépatotoxicité induite par la névirapine

Bernard Jarrousse

Une cohorte prospective de patients recevant un traitement associé à de la névirapine révèle une incidence croissante avec le temps de la cytolyse hépatique, et d'exceptionnelles hépatites d'apparition retardée. La proposition d'"alléger" la surveillance biologique hépatique n'en est pas moins critiquable.

Influence d'une chimioprophylaxie précoce par cotrimoxazole sur le statut nutritionnel

Maryvonne Maynart

Les mesures anthropométriques des patients VIH-1 participant à une étude évaluant l'efficacité d'une prophylaxie par cotrimoxazole versus placebo menée à Abidjan montrent combien ce traitement préventif améliore le statut nutritionnel.

Traitement intermittent programmé et réponse immunitaire spécifique

Bruno Marchou

Décevants, les résultats d'une étude sur un éventuel bénéfice d'une stratégie TIP (traitement intermittent programmé) quant à la réponse immunitaire spécifique du VIH ne permettent pas pour autant de conclure sur l'intérêt à moyen et long termes d'un tel type de stratégie.

Effet de la trithérapie antirétrovirale sur les lésions du col

Isabelle Heard

Deux études récentes apportent des résultats contradictoires sur l'effet de la trithérapie sur l'évolution des lésions cervicales. Même si ces données ne sont pas en faveur d'un risque accru de cancer invasif du col utérin chez les femmes séropositives, la surveillance gynécologique ne doit pas être relâchée.

Vers un diagnostic sanguin de la fibrose hépatique ?

Paul Calès

Il existe une demande réelle de la part des patients, notamment (ex-)usagers de drogues, d'éviter autant que possible la ponction biopsie hépatique. C'est dans ce contexte que s'inscrit la publication - et la création d'un site internet spécifique - de données initiales plaidant en faveur d'un test sanguin (Fibrotest®). Ouverture du débat ?

Effet délétère du VIH sur l'infection VHC

David Rey

Une étude cas-contrôle portant sur des patients usagers de drogue montre que l'effet délétère du VIH sur l'infection VHC s'exerce non seulement au stade de déficit immunitaire chez des patients traités, mais sans doute déjà avant qu'un traitement anti-VIH ne soit indiqué.