TranscriptaseRevue critique
de l'actualité scientifique internationale
sur le VIH
et les virus des hépatites

   
Recherche dans les archives Transcriptases avec google.
Les archives contiennent les articles parus dans les N° 1 à 137.
Les articles des n° 138 et suivants sont publiés sur
www.vih.org


n°124 - novembre/décembre 05

 


Fonds global : diligence et vigilance

 

Mélanie Heard

PISTES

 








 

 

Lors d’un symposium satellite intitulé «Make the money work», le Fonds global a présenté les résultats des financements en cours. S’il est évident que le financement fonctionne et permet des résultats probants, une certaine inquiétude semble régner sur quelques modalités de la coopération entre le Fonds et les pays subventionnés. Le Fonds a donc décidé de fournir des directives de fonctionnement plus précises aux instances de coordination nationale (Country Coordination Mechanisms, voir Transcriptases 117). Un certain manque de transparence est en particulier déploré en ce qui concerne le choix des représentants de la société civile associés aux CCM, ainsi qu’en ce qui concerne la sélection, par les CCM, des organismes récipiendaires. Ainsi, un engagement écrit d’absence de conflits d’intérêt sera désormais soumis aux membres des CCM, qui devront s’efforcer à plus de transparence dans l’évaluation des projets sélectionnés. Le Fonds appelle également les CCM a signaler, dans leur propre intérêt, les difficultés qu’ils rencontrent dans la redistribution des financements et la mise en oeuvre des projets. Dans ce but, depuis septembre, un nouveau dispositif est en place, destiné à permettre l’identification précoce des défis de la mise en oeuvre d’un programme. Le but du système EARS (Early Alert and Response System) est d’identifier et de résoudre les problèmes liés aux subventions, de faciliter l’engagement des partenaires et de promouvoir l’apprentissage et le partage des bonnes pratiques - sans pour autant détourner les missions du Fonds, qui en tant qu’agence de financement n’a pas pour vocation l’assistance technique à la mise en oeuvre. "Je vous lance à tous un appel, chacun d’entre nous doit faire preuve de vigilance, non pas dans un esprit punitif, mais par souci de diligence" a ainsi conclu Duncan Earle, chargé du partenariat opérationnel ; à l’heure où les financements du Fonds au Nigeria sont compromis pour défaut d’efficience, l’allitération est bien de mise.