TranscriptaseRevue critique
de l'actualité scientifique internationale
sur le VIH
et les virus des hépatites

   
Recherche dans les archives Transcriptases avec google.
Les archives contiennent les articles parus dans les N° 1 à 137.
Les articles des n° 138 et suivants sont publiés sur
www.vih.org


n°124 - novembre/décembre 05

 


Allaitement sous trithérapie : premiers résultats tanzaniens

 

Mélanie Heard

PISTES

 








 

 

Charles Kilewo a présenté les résultats préliminaires de l’étude MITRA Plus à Dar es Salaam. L’objectif principal de cette étude prospective non randomisée est d’évaluer le taux de transmission du VIH de la mère à l’enfant via l’allaitement, chez des femmes séropositives VIH-1 sous trithérapie durant la fin de la grossesse et les six mois qui suivent l’accouchement. Entre avril 2004 et octobre 2005, 11777 femmes enceintes ont reçu un counseling de dépistage VIH; 95% ont accepté d’être testées pour le VIH, dont 99% sont revenues chercher leur résultat. 11% de ces femmes étaient séropositives (n=1249). Les résultats présentés à Abuja portent sur un suivi à 11 mois chez 410 couples mère-enfant inclus.
Une trithérapie zidovudine+névirapine+lamivudine était initiée chez les femmes à la 34e semaine de grossesse - ou plus précocement chez celles qui avaient moins de 200 CD4/ml. Le nouveau-né recevait une bithérapie zidovudine+lamivudine durant une semaine après la naissance. Le traitement était arrêté chez les mères après six mois, excepté chez celles dont le stade clinique nécessitait de poursuivre.
Les femmes recevaient un counseling sur l’allaitement exclusif, et étaient encouragées au sevrage à six mois. Le sérodiagnostic était porté par PCR chez les nouveaux-nés.
L’âge moyen des mères était de 26 ans (16-39), 90% d’entre elles étaient au stade 1 de l’infection avec un taux moyen de CD4 à l’inclusion de 412/ml (50-1200) (19% avaient moins de 200 CD4). A six semaines, 97% des nouveaux-nés étaient allaités, et 90% l’étaient à 3 mois. Sur 318 enfants testés à 6 semaines 4,4% étaient séropositifs (n=14); sur 274 enfants testés à nouveau à 3 mois, 1 seul était infecté par le VIH (0,4%). Les résultats préliminaires ne comprenaient pas de données de survie des nouveaux-nés.
La conclusion avancée par Charles Kilewo soulignait le faible taux de transmission mère-enfant permis par une trithérapie maternelle durant la fin de la grosesse et les six premiers mois de l’enfant allaité. Des résultats qui s’avèrent comparables en termes de transmission à ceux du volet de l’étude MITRA qui traite les enfants eux-mêmes tout au long de l’allaitement.



C. Kilewo et al.
"Low early mother-to child transmission of HIV-1 in infected womengiven antiretroviral treatment during late pregnancy and breastfeeding in Dar es Salaam, Tanzania. The MITRA Plus study"
We0rB139